•  

    Les Certificats d’Autonomie et de Vivre Ensemble

     

    Les Certifs AVE sont aux enfants ce que le permis de conduire est aux adultes (sauf qu’il n’y a pas besoin de payer pour s’entraîner ;-)

     

    -Ce que permet le Certif AVE

    Le certif AVE permet d’aller dans toute l’école et d’utiliser les équipements mise à disposition (atelier d’art, boulangerie, studio musique, salle d ‘étude, ordinateurs, ludothèque, bibliothèque, atelier bricolage) et cela de manière autonome.

    De plus il permet à l’enfant de choisir librement ce qu’il veut faire de son temps.

     

    -Processus d’obtention

    Pour obtenir le certif AVE il y a de nombreuses étapes/épreuves!

    Commet pour passer le permis de conduire il nous est nécessaire de prendre un rdv avec une auto-école, l’enfant doit prendre un rdv avec son éducateur-référent AVE.

    Au jour et à l’heure convenus, l’enfant doit aller voir son éducateur-référent AVE pour faire ce rdv.

    Il s’agit de l’épreuve de la ponctualité, celle-ci nécessite de maîtriser le temps, la lecture de l’heure, avoir la volonté d’honorer ce rdv et ne pas avoir peur de parler à son éducateur.

    La seconde étape est d’expliquer ses motivations et d’expliquer ses connaissances des règles de l’école (pendant ce rdv)

    La Troisième étape est le vote, en commission pédagogique chaque mardi soir (sauf exception) , par les 4 éducateurs des Grands-Travaux, pour délivrer l’ “observation” au candidat.

    L’enfant, s’il obtient son “observation” pourra bénéficier d’un certain nombre de droits, de libertés d’action.

    Quand il se sentira prêt ou en ressentira le besoin, il pourra poser sa candidature pour obtenir son certificat “ validé”.

    Pour cela il lui faut s’inscrire sur le tableau de candidature. Sa candidature est étudiée en commission pédagogique.

     

    - Conditions d’obtention

    Pour obtenir le permis de conduire nous devons connaître le code de la route et le respecter.

    Pour le certif AVE c’est la même chose.

    Les enfants vont apprennent à connaître, comprendre et respecter le “code de l’école”. Il s’agit de toutes les règles: respect de soi, des autres, du matériel, des locaux, des horaires entre autre, ce qui encadre la liberté à laquelle l’enfant accède avec ce certificat.

     

    - Un apprentissage par le vécu, l’expérience

    Par des essais/erreurs l’enfant perd et re-gagne son certificat autant de fois qu’il le faut pour comprendre, pour intégrer ce qu’il a à comprendre.

     

    - Un outil simple

    Il y a simplement besoin de vivre et de faire des erreurs pour apprendre. Et vivre et faire des erreurs est à la portée de tous.




    - Un accompagnement individuel

    L’accompagnement par les éducateurs se fait de manière individuelle, donc optimisée, lors de rdv individuels. A chaque rencontre, l’enfant peut exprimer ce qu’il comprend de la situation présente, de ce qu’il ressent de là où il en est. L’expression est un moyen puissant de compréhension, d’élaboration et de changement. Nous l’accompagnons vers son prochain pas. L’enfant est libre de choisir quel sera son prochain pas, sa prochaine expérience.

     

    - Un outil respectueux du rythme de chacun

    Chaque enfant avance à son rythme propre. Parfois, l’enfant fait des avancées rapides : en quelques jours, il modifie son comportement, sa compréhension augmente rapidement. Parfois, le processus semble en stand by, il faut attendre plusieurs mois pour que quelque chose bouge. Il y a des graines qui mettent plus ou moins de temps pour germer. Et encore il s’agit de la partie visible de l’iceberg, si nous ne voyons rien bouger c’est que cela se prépare.

     

    - Un outil qui englobe tous les « niveaux »

    Certains enfants n’ont pas conscience de leurs besoins primaires personnels (faim, froid, calme, etc.). D’autres ont une conscience fine d’eux-mêmes, de leurs besoins, du collectif. Chaque enfant peut passer son certif quand il le souhaite, peu importe là où il en est, peu importe son « niveau » de conscience.

     

    - Un cercle vertueux

    L’enfant réussit toujours : il obtient son « observation ». Il la perd. La redemande. Et l’a de nouveau. Il trébuche et réussit toujours à se relever, à dépasser l’obstacle. Tant que les compétences ne sont pas intégrées, il y a sans cesse un nouvel obstacle qui se présente à lui et un nouvel apprentissage à réaliser.

    L’enfant chute et se relève, jusqu’au jour où il n’y a plus d’obstacle (ou rarement). L’enfant a compris les contours du cadre et utilise sa liberté avec aisance. Il passe à d’autres types apprentissages, d’expériences.

     

    - Comprendre, s’approprier et co-créer le cadre

    Grâce aux certificats, l’enfant travaille son rapport au cadre.

    Chacun d’entre nous a un rapport au cadre différent. La relation que nous avons au cadre se construit à partir de l’éducation que nous avons reçue et évolue au fur et à mesure de nos expériences. C’est une vraie chance que de pouvoir expérimenter son rapport au cadre dans l’enfance, de n’en être pas prisonnier.

    Quand l’enfant a passé toutes les étapes intérieures qui lui permettent d’accéder à l’acceptation du cadre et à sa co-création, il peut alors sentir toute la liberté qu’il a dans ce cadre. Il peut alors devenir acteur de sa vie, de ses expériences. Faire des choix.

     

    Les « certifs » sont pour nous, un des outils essentiels pour atteindre nos objectifs pédagogiques visés par les « grands travaux ».

     

     

    Marcelline , m.a.j 23/03/2018

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • ATELIERS ENCADRÉS

    (éducateurs, stagiaires, bénévoles, parents)

    ATELIERS EN  “AUTONOMIE”

    ( proposés, organisés et animés par les enfants)

    Arts Plastiques

    Petits Reporter (création journal)

    Sortie au Parc

    Jeux de cour, jeux collectifs

    Musique, chant

    Jeux de société

    Jeux de société

    Cuisine

    Sport collectif: Basket, foot, hand.

    Anniversaire

    Initiation au karaté

    Origami

    Expériences scientifiques

    Arts Plastiques

    Electricité

    Musique

    Programmation

    Chasse au trésor

    Jardinage / Permaculture

    Bricolage

    Diffusion de documentaires

    Création de dessin-animés

    Cuisine

    Poésie

    Jeux de cour, jeux collectifs

    Création d’affiches sur le thème de la protection de la nature

    Visites de musée

    Roller, trottinette

    Arts du cirque

    Création d’objets en bois, création d’objets roulants

    Initiation au roller, à la trottinette

    Dessins, peintures

    Anglais

     Couture

    Théâtre, Danse

     Sculptures en récupération

    Atelier philo

    Écriture d'histoire

    Massages, relaxation, yoga

     Lecture individuelle ou collective

    Couture

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Médiations , plaintes et conseils de résolution



    Les médiations et les conseils de résolution sont les 2 “instances” que les enfants utilisent quotidiennement lorsqu’il y a des conflits, des difficultés relationnelles, des mécontentements, etc. Les objectifs sont de faciliter la résolution d’un conflit, de faciliter la communication entre les membres de notre communauté scolaire, de réparer les relations, de faire des mises au point.

     

    Les médiations

     

    Les médiations sont demandées et réalisées sur le moment:  L’enfant vit un conflit et va trouver un éducateur disponible.

    S’il y a un éducateur disponible, il pourra y avoir lieu une médiation.

    L’éducateur a un rôle de médiateur. Souvent l’aide d’un baton de parole, mais pas obligatoirement, le médiateur distribue la parole dans l’ordre chronologique des enfants qui demandent la parole.

     

    Quand il n’y aucun éducateur disponible, il  y a plusieurs solutions :

    -l’enfant peut tenter une médiation en autonomie, sans médiateur.

    -l’enfant peut trouver un autre enfant hors du conflit en qui il a confiance pour faire le médiateur.

    -l’enfant peut attendre qu’un éducateur soit disponible.

    -l’enfant peut porter plainte : il écrit ses difficultés sur une feuille de plainte disponible sous le préau. Ensuite il glisse la plainte dans la boite aux plaintes. Généralement, elle sera traitée le lendemain.

     

    Spécificités des médiations:

    - le conflit est tout chaud, voir à vif. Les émotions sont là, bien vivantes et pas facile à maitriser pour laisser la place au dialogue et à l’écoute.

    - comme il n’y a pas/peu d’écoute de l’autre, le dialogue est en mode "ping-pong" , c’est la bataille à celui qui aura tort et celui qui aura raison.

    - le médiateur laisse s’exprimer les 2 « volcans » puis faire "descendre la pression", ouvrir un espace d’écoute et de construction de solutions. Les échanges deviennent alors plus profonds, les enfants sont invités à exprimer leurs émotions et leurs besoins.

     

    Les conseils de résolution

     

    Les conseils de résolution ont lieu pour traiter les plaintes.

     

    A tout moment et pour la raison qu’ils souhaitent, les enfants peuvent porter plainte.

    Le conflit est noté sur une feuille de plainte et glisser dans la boite au plaintes.

    Chaque jour Marcelline et Gautier relèvent les plaintes.

    Les enfants concernés par une plainte se réunissent. A l’aide d’un bâton de parole, le médiateur fait tourner la parole. Comme lors des médiations les enfants lèvent la main et le médiateur, le plus souvent, note les enfants qui veulent prendre la parole. Les enfants parlent dans l’ordre chronologique.

    Le médiateur reformule pour que aider à la compréhension des propos et apporte du vocabulaire pour aider les enfants à trouver des mots plus précis à ce qu’ils ressentent. On parle des émotions vécues.

    Chaque enfant a le droit d’avoir sa « vérité ».

     

    Le médiateur repause le cadre, re-explique les règles quand c’est nécessaire.

     

    Une fois que chacun a bien pu s’exprimer, les enfants cherchent des solutions.

    Les solutions trouvées et les engagements pris par l’une et l’autre des parties sont notés sur la feuille de plainte. Pour finir les enfants signent la feuille pour exprimer leur adésion aux solutions prises et s’engagent.

     

    Les plaintes sont archivées.

     

    Les conseils de résolution ont lieu tous les jours de 13h à 14h30 environ.

     

    Parfois les conseils ont lieu dehors, à la grand table notamment, ou dans d’autres lieux extérieurs.

    Parfois les conseils ont lieu dans la salle à la porte orange.

     

    Le plaignant s’il le souhaite peut demander un/des juré/s.

    Quand le conflit est très compliqué, que les responsabilités sont difficiles à établir, quand les solutions ne conviennent à personne, le médiateur peut également demander des jurés. Les jurés aident, proposent de nouvelles solutions, donnent leur point de vue.

    Leur présence facilite les accords entre plaignant et prévenu.

     

    Dans de rares situations, plaignant et prévenu ne parviennent toujours pas à trouver un accord.

    Chaque juré se forge son avis. Les jurés se rassemblent et délibèrent ensemble. Ils reviennent pour exprimer la solution trouvée au vue de ce qui ont entendu et senti.

    L’éducateur rappelle le cadre, les règles et valide la solution proposée.

     

    Précisions

     

    Les feuilles de plaintes peuvent être ramenées à la maison et les enfants peuvent les remplir à l’aide des parents. Cela peut faciliter la mise en action, la mise en mot écrit.

     

    Elles sont traitées par Gautier, Marcelline et les stagiaires. Benjamin en fait quelques unes également. Il fait notamment toutes les plaintes des enfants qui sont là le matin mais pas l’après-midi.

    Généralement, une plainte déposée le lundi est traitée le mardi. Mais parfois, s’il y a beaucoup de plaintes ou pour toute autre raison organisationnelle, cela peut prendre plus de temps.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  Certaines horaires où jours ont changés.

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique